4 réflexions au sujet de «  »

  1. Nichi nichi kore ko nichi, une expérience de poésie contributive. À votre libre usage. 

  2. Bonjour Stéphane,

    J’espère que vous allez bien.

    Je ne comprends pas trop le concept de “Nichi nichi kore ko nichi”, pouvez-vous me l’expliquer ?
    Est-ce que vous souhaitez que le lecteur participe en écrivant un poème dans les commentaires ? Ou souhaitez-vous que le lecteur imagine son propre poème à partir du vide, du blanc, de l’espace, du silence sous le titre ?

    Merci et bonne soirée.

    1. Bonjour Nicolas.
      L’opacité du concept est aussi sa liberté. Un nouveau poème ou l’occasion d’une pause pour reconnaître le monde. Sinon, le sens de tout cela (et il y en a un ;-), se déploiera dans l’espace et le temps au fil de la publication. Des explications plus complètes viendront ensuite, mais le 4’33 de John Cage n’est pas étranger à ce projet.
      Merci et bonne journée. Avec un nouveau poème…

  3. Merci pour ces précisions Stéphane :-) Effectivement le 4,33 de John Cage me met sur la piste ;-) Bonne fin de soirée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *