Polarités

Quelles forces
dans cette pièce
tournoient depuis des jours ?

Peut-être
l’affleurement
d’une tendresse infinie.

 

“Le vieillard, qui revient vers la source première,
Entre aux jours éternels et sort des jours changeants ;
Et l’on voit de la flamme aux yeux des jeunes gens,
Mais dans l’œil du vieillard on voit de la lumière.”

Victor Hugo, Booz endormi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *