Tanka #7

Pluie sans fin
sur le sol asséché
l’odeur des épines
ravive les impressions
des plages de l’enfance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *