Skip to content →

Round

Hey mec, vas-y
tu respires encore
je sais

Hey mec, vas-y
relève-toi de la boue

Ils regardent ailleurs
Ils te croient morts.

Wow ! Prends garde
t’es encore un peu faible

Attends que la fièvre passe

Tu vois bien, la pluie
battante
Ne veut pas.

Te protège
te lave.

Attends qu’ils partent

Pour sûr, c’est bien toi,
désormais

Le maître de ce monde.

The dream Maker by Ginhzu (from Mirror Mirror)

Publié le Poèmes