Skip to content →

Les Terres rares dans Réforme

reformeL’hebdomadaire protestant d’actualité Réforme consacrL’infiniment chanté de Stéphane Bataillon
Les terres rares. http://www.reforme.net/selections/livres/infiniment-chante-stephane-bataillon

 » Avec les Les Terres rares, Stéphane Bataillon signe un second recueil de poèmes. Ce journaliste et poète est également un des blogueurs réguliers du site de Réforme. Il a déjà publié en 2010 Où nos ombres s’épousent.

Depuis toujours, on le sait bien, l’art poétique invite à toutes sortes d’aventures : à la prière exaltée- «Je vous salue ma France, arrachée aux fantômes » (Aragon) – à la vengeance contre des bibliothécaires –« Ô ne les faites pas lever, c’est le naufrage » (Rimbaud) – ou même à la satire-«notre père qui êtes aux cieux, restez-y » (Prévert).

Stéphane Bataillon tisse une toile de sensations. Ses images, glissées dans les silences, entre les mots, se laissent deviner plus qu’elles ne s’imposent. L’auteur ne renverse pas la table mais dépose, à même le bois de ses pages, une série d’objets, d’histoires et de rencontres.

A chacun sa liberté, son désir d’inventer :

« Le foehn, en quelques heures
a décharné les arbres

L’alphabet se réduit
à une constatation ».

Les éléments s’associent comme des idées que l’on a plaisir à partager:

« La lourde cloche sonne
que tous les occupants viennent se mettre à table
pour déguster l’agneau »

Le grain de sable, aussi bien que les villages, trouve sa place dans le livre. Et cette planète, ainsi brossée, tourne rond; comme un joyeux soleil de l’imagination. »

Frédérick Casadesus

Publié le Revue de Presse