UPPLR #107 : L’invalide, par Laura Kasischke

La prairie ce matin
depuis la fenêtre
de la salle d’attente.
Pluvieuse, avril et impatiente :

Pas de prairie.
On ne voit rien.

On entend seulement
la sorte de musique que les enfants
jouent avec des instruments
construits
avec bois et corde.

Simple. Vent
humide.
Un invalide
il y a longtemps de cela
qui avait agrippé mon poignet :

Où donc croyez-vous aller
à cette si jolie petite allure, mademoiselle ?

Laura Kasischke

Où sont-ils maintenant,
anthologie personnelle, coll. « Du monde entier », Gallimard, 384 p., 23,50 €

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

Connue pour ses romans et ses nouvelles à succès (A Suspicious River ou Les Revenants), l’Américaine Laura Kasischke est également l’autrice d’une œuvre poétique importante, comportant une dizaine de recueils étalés sur les trente dernières années et dont la collection « Du monde entier » de Gallimard livre l’anthologie personnelle, traduite par Sylvie Doizelet. On y retrouve sa marque de fabrique : le destin de gens ordinaires, parfois simples passants, parcourant les lieux, hôpitaux, forêts, supermarchés où se joue l’inattendu de leurs rencontres et de leurs gestes que Kasischke, inspirée par le bouillonnement surréaliste et par l’œuvre de sa compatriote Sylvia Plath, sait relever d’un vers, avec humour ou gravité, pour leur donner valeur d’universel. « Comme un enfant mystérieux/en route vers nous/une nuit sans lune/portant un bocal/avec dedans une lumière. »

Stéphane Bataillon(@sbataillon)

(Poème à retrouver dans le numéro 107 de La Croix L’hebdo du 12 novembre 2021. et sur le blog https://poesie.blogs.la-croix.com)

En partenariat avec France Culture et l’émission « Poésie et ainsi de suite », présentée par Manou Farine. Chaque samedi de 17h30 à 18 h et en podcast pour découvrir la poésie contemporaine telle qu’elle s’écrit, se dit, se lit, se vit. Disponible sur franceculture.fr et l’appli Radio France.