UPPLR #119 : Cantique de la poussière, par Grisélidis Réal

Ô nudité visible
De la poussière dans le soleil
Tu danses et te déplies
Tu brûles et tu t’éteins
Tu joues le jeu
De la lumière
Et tu t’enlises
Dans le creux de mes mains
Sœur du silence
Des après-midi clairs
Fille du feu
Cendre du ciel
Or de l’oubli
Qui neige sur l’absence
Et sur mon corps
Tu es le sang des heures
Qui t’ont donné
Leur transparence.

Grisélidis Réal
Chair vive (poésies complètes), préface de Nancy Houston, Éditions Seghers, 256 p., 17 €

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

 

La vie de Grisélidis Réal, née à Lausanne en 1929 est marquée, plus que d’autres, par une rencontre insistante avec le malheur. D’abord le décès de son père lorsqu’elle n’a que 8 ans, puis une maladie des poumons à 14 ans ouvrent une vie chaotique, faite de rencontres avec des hommes violents, de prostitution, de séparation avec ses enfants, de trafic de drogue et de prison.
Toutefois, au milieu de ces tragiques expériences, survient la découverte de la magie des mots. Elle n’a que 13 ans. Des textes où se mêlent jaguars, oiseaux et créatures mythiques, nécessaires pour oser aborder des sujets aussi durs qu’une fausse couche, une chimiothérapie ou la vie des femmes détenues. Dès 1975, Grisélidis Réal se mue en militante féministe, épousant la cause des prostituées.
Sa vie et son œuvre lui vaudront d’être l’une des rares femmes dont les restes ont été transférés au cimetière des Rois à Genève, entre Jean Calvin et Jorge Luis Borges.
Un parcours retracé avec émotion par Nancy Huston dans la riche préface de ces œuvres poétiques complètes. Une porte d’entrée idéale pour découvrir cette voix forte, disparue en 2005, qui dédia ses derniers vers à sa mère, en guise de réconciliation : « Et retrouver dans ton sourire / L’innocence qui m’a manqué / Toute une vie à te chercher / Te trouver pour pouvoir te perdre / Et te dire que je t’aimais. »

Stéphane Bataillon (@sbataillon)

En partenariat avec l’émission « Poésie et ainsi de suite », de Manou Farine, chaque samedi à 17 h 30 sur France Culture. Disponible sur franceculture.fr et l’appli Radio France. Article publié initialement dans le n°119 de La Croix L’Hebdo.