Aller au contenu →

Volume

La bibliothèque est pleine
de romans d’aventure
et du récit des hommes

Le fœhn, en une nuit
a décharné les arbres

L’alphabet se réduit
à une constatation.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *