Ca y est

Ca y est.

On a fait le tour,

épuisé toute la place,

et l’on s’ennuie un peu.


Ca y est.

On s’est dit tous les mots,

et l’on s’est découvert

des pages inespérées.


Ca y est.

C’est la fin du voyage,

ça a été rapide,

on venait de partir


Ca y est.


Ca recommence.

Attente

Creuser par la parole

cet espace infondé

fait d’eau et de
poussière.


À la seule découverte

d’absolus à soumettre.

Commitment

Rassembler dans une main

l’ensemble de nos contraintes

et refermer le poing


L’horizon dégagé

retrouver l’ambition

d’une lueur de soleil


Ne pas le dire aux autres

qu’ils découvrent le geste

et qu’ils le recommence.

Parent

Commenter le poème
à sa périphérie
pour mieux nous assurer
du silence qui l’entoure

Créer l’échafaudage
après son éclosion
pour mieux l’identifier
au milieu du cortège

Garantir son empreinte
de crainte qu’il ne puisse seul
accomplir le chemin
alors qu’il nous prévient.


Filante

Neige tombant sur la route
emprisonnant sa proie
dans sa robe d’étoiles
.