Aller au contenu →

Arbrêve

J’avais pris une chambre
A l’auberge-clairière
De la forêt des heures

Entrant par la fenêtre,
La branche du vieux chêne
Vint me souhaiter bonne nuit.

Publié dans Poèmes

2 Commentaires

  1. jonathan livingstone

    Au motel des calebasses
    la gueunon de la réception
    sourit de toutes ses dents

    les cafards fanfaronnent
    dans l’évier
    le rideau de douche est écossais

    la bible de la table basse
    est toute moisie
    au motel des calebasses

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.