Aller au contenu →

Par Craô !

Malgré sa cécité récente, Rahan n’avait pas voulu se résoudre à abandonner la chasse.
En ces âges farouches, on avait déjà sa fierté.
il commença à reconsidérer sa position lorsqu’il entendit le tigre des sables rugir derrière lui.

Publié dans Microfictions

Les commentaires sont fermés.