POUVOIR Δ : GREEN POWER

C’était entendu, le bouton vert allait régler une bonne partie des problèmes. Pragmatique, efficace, rapide et moderne, il était LA solution des intelligences convergentes. Le summum du design thinking, la quintessence d’années de planification des politiques publiques, résumées en une belle petite pierre d’émeraude, coulée dès construction dans la pièce principale de chaque maison nouvelle (on raserait le reste). Il suffisait de dire, « tu es poussière et tu retourneras à la poussière » en la touchant pour que la désintégration s’opère. Les cendres étaient, bien sûr, compostables.

Le pouvoir Δ #1 : license to kill

Afin d’éviter les atroces dérives des crimes en tous genres, le pouvoir Δ avait eu le courage politique nécessaire de braver son opinion la plus conservatrice. Tant qu’à faire, il s’était attaqué à la plus grande des perversions de ces trop faibles citoyens : l’homicide. Le décret, promulgué le 16 Slackmidor 2178, instaurait enfin une procédure de demande d’assassinat (heureusement disponible en ligne, en toute indiscrétion).

Il suffisait de remplir le formulaire LTK007 ( subtil clin d’œil à la tradition culturelle occidentale la plus noble) en mentionnant nom, adresse complète et degré de relation de la personne visée (parent, voisin, collègue, parfait inconnu) et les motivations poussant à la saisie des services. La réponse était garantie dans les 48h, le temps qu’un comité d’assentiment qualifié donne son avis, protégeant ainsi le demandeur de toute poursuite judiciaire ultérieure (une erreur est si vite arrivée.)

Il n’y avait ensuite plus qu’à attendre patiemment que les agents territoriaux viennent effectuer l’assassinat, dans le respect total des normes sanitaires, et en utilisant des produits 100% bio (poison d’origine naturelle, balle en granit rose, corde de lin tressé à la main). Un récépissé, délivré dans la semaine suivant l’intervention, étant envoyé (avec une boite de chocolat) afin de clore sans bavure chaque dossier.

À peine le décret fût-il publié, que le comité inter-espèces humano-moustique (CIEHM) lança une pétition pour demander l’encadrement de l’assassinat des moustique par un dispositif similaire.

Un service

Fatigué de perdre votre temps ? Envie de rendre votre existence plus productive, plus efficace ? D’exprimer enfin votre potentiel à 100% ? Faites appel à notre service : pour 39,90 € par mois seulement, un contemplateur professionnel viendra regarder le monde et perdre son temps à votre place. Option leasing incluse.

Commando

Blanche-Neige, Raiponce et Cendrillon prirent d’assaut le conseil d’administration, exigeant leurs 998 ans d’arriérés de droits à l’image.

 

Suspension

John john le parachutiste venait de se rendre compte, mais un peu tard,
que l’expression « On donne tout, on lâche rien » pouvait porter à confusion.

Maîtrise

Hier, un seul client, venu utiliser son avoir de 2 euros. Michel et Yvette étaient ravis. Leur politique d’assainissement des comptes marchait à plein.

Traduttore

– Gentleman, would it be possible for you to stop saying once and for all that translation is a betrayal ?

– Messieurs, serait-il possible d’arrêter une fois pour toute de dire que toute traduction est une trahison ?

Et merde.

L’écrivain

« Hop » « Hop » et « Hop-là » s’imposèrent comme les seuls mots possibles pour sa gigantesque « Trilogie du saut ». Dès publication, elle creva le plafond.

Contexte de l’œuvre

C’est après la troisième pièce de cinquante centimes avalée qu’Élodie Poinçon se décida à rédiger sa désormais fameuse Critique sociale de la machine à café.