Cachette (microslam #1)

sur les pierres mouillées,
on se réfugie
en entendant les fiacres
de peur qu’une lumière
vienne nous identifier.Ça ne finira jamais.