The Jazz Standard Project #20 : Nuages (1939)

Juste une façon polie
de marquer les limites

De nous faire comprendre
que ça ne sert à rien

Qu’il existe des rêves
dans la chair des peuples

Qui ne survivraient pas
si elles cicatrisaient

Qui pourtant se baladent
entre nos solitudes.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez Nuages par Django Reinhardt

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #19 : Giant Steps (1957)

On se retourne
sans bien se rendre compte
du chemin parcouru

On n’a pas trop le temps
de fixer le regard
pour avoir l’assurance
qu’il n’est plus sur nos traces

On accélère encore
poussant à la limite
pour atteindre la plaine

En prenant surtout soin
de conserver le rythme
qui ouvre le passage.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

Écoutez “Giant Steps” par John Coltrane

The Jazz Standard Project #18 : Caravan (1937)

Ça, ce n’est pas pour nous
on a dépassé l’âge
des contes pour enfants

On ne cèdera pas
pas cette fois
pas pour elle

Et puis, une explosion

On veut la protéger
on agrippe ses voiles

Et puis, rouvrir les yeux
dans une caverne froide
où brille quelque chose

Envouté.

Collage de thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez  : Caravan par Art Blakey

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #17 : Moanin’ (1959)

Doucement
ils s’extirpent
pour mieux se joindre à elles

Doucement
ils apprennent le goût
ils découvrent l’haleine

Ils peuvent accélérer

Le paysage s’épure
en quelques lignes simples

Pour qu’un ordre de marche
rythme le mouvement
de l’avancée des nuits.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Ecoutez Moanin’ par Charles Mingus

Le blog du projet : http://jazz-standard-project.over-blog.com

The Jazz Standard Project #12 : In Walked Bud (1947)

Tu n’y croyais pas, hein
que j’en étais capable

Tu n’y aurais pas parié
un kopeck

Et maintenant, ça explose
maintenant, il est trop tard

On voit déjà la lave
qui remonte des failles

L’horizon sur le point
de tout laisser tomber

Même l’antimatière
vient juste de renoncer
à compresser les mondes

Pour nous laisser une chance

Pour laisser libre cours
à cette révolution.

(Collage de thomas Durcudoy- Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez : In Walked Bud  par Art Blakey And The Jazz Messengers

The Jazz Standard Project #09 : Minnie the Moocher (1931)

On croirait presque
à l’achèvement des rêves
dans ces vapeurs d’opium

Les docks, eux, nous attendent
s’unissant à la pluie.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Ecoutez : Minnie The Moocher par Cab Calloway

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #08 : You And The Night And The Music (1934)

Peut-être
que ça n’était pas
si simple

Peut-être qu’il faudrait
en rester là

Attendre que la brume
dissipe nos regards

Même si les souvenirs
un soir, nous déjugeront.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez You And The Night And The Music par Bill Evans

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #03 : Lullaby of Birland (1952)

Bonjour à tous,
Le Jazz Standard Project, que vous pouvez suivre sur le site depuis quelques jours, se développe et prend forme. Il dispose désormais de son blog dédié qui permettra de suivre, au jour le jour, la construction de cette anthologie idéale. Pour vous y rendre, rien de plus simple : cliquez sur le bandeau créé par Thomas et laissez-vous guider !


On sait bien
Que ça subsiste

Mais le vent nous indique
un déploiement possible
dans le cœur des forêts

Peut-être que la pierre
se laissera entraîner.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez Lullaby of Birdland – Par Sarah Vaughan

À propos du projet
The Jazz Standard Project est un projet multimédia initié par Thomas Durcudoy et Stéphane Bataillon. Il vise à proposer une interprétation alliant poèmes et illustrations d’une quarantaine de grands standards du jazz des années 20 aux années 50.
Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #2 : Frenesi (1939)

Playlist : #02 – Frenesi – Gerry Mulligan

Collage de Thomas Durcudoy

Matador titubant
il esquive les heures

Il oublie que la ville
ne tient pas son secret.

Liner note
Ce thème léger et ensoleillé, dont le titre espagnol signifie “frénesie” est à l’origine un morceau composé pour le marimba par Alberto Domingez en 1939 puis adapté pour le jazz par de nombreux artistes tels qu’Artie Shaw, Dave Brubeck ou Woody Herman. La version de Gerry Mulligan, puissante et dynamique comme un bon verre de téquila enivre, entête et impose la danse jusqu’à l’épuisement.  Jusqu’à ce que le jour n’arrive pour reprendre souffle.

À propos du projet
The Jazz Standard Project est un projet multimédia initié par Thomas Durcudoy et Stéphane Bataillon. Il vise à proposer une interprétation alliant poèmes et illustrations d’une quarantaine de grands standards du jazz des années 20 aux années 50.
Le blog du projet : The Jazz Standard Project

The Jazz Standard Project #1 : My Funny Valentine (1937)

My Funny Valentine
Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Retenir cette larme
aux commissures des lèvres
juste avant que le sel

Juste avant que le mot
ne puisse déborder.

Playlist : 01. My Funny Valentine – Chet Baker

Liner note
My funny Valentine est l’un des titre de la comédie musicale Babes in Arms jouée pour la première fois à Broadway au Shubert Theatre le 14 avril 1937. Composée par Richard Rodgers avec des paroles de Lorenz Hart, le titre est devenu, au fil des ans, l’un des thèmes fétiches du jazz mélancolique. Bien que ce standard ait été repris par Ella Fitzerald, Miles Davis ou Frank Sinatra, les interprétations intenses de Chet Baker (y compris en version instrumentale) ont fait de My funny Valentine, dès 1952, la chanson étendard du Prince of the cool.

À propos du Jazz Standard Project
Sons, mots et dessins… Le Jazz Standard Project, initié par Thomas Durcudoy et Stéphane Bataillon a pour objectif de revisiter une quarantaine des plus grands standards du jazz ( des années 30 aux années 50) et d’en proposer une interprétation en poèmes et en illustrations.
De thème en thème, l’idée est aussi de partager un minimum d’informations sur ces standards afin d’offrir au public curieux une anthologie guidée et sensible pour découvrir cette musique qui nous passionne et qui sublime nos vies.