Aller au contenu →

Fête

Hier suivre l’escargot
sur la marche trempée

Se souvenir qu’enfant,
j’en faisais l’élevage

Puis tondre la pelouse
enlever les mauvaises herbes
et soigner le vieux bois

Respirez calmement
au coucher du soleil
éclairant la montagne
que nous avons gravie

Une caresse dans mon dos
pour partager ensemble
les gestes lents du monde

Ce soir, nous monterons
tout en haut du village
admirer le grand feu
de notre canton en fête

Et partager la soupe

Déjà lui expliquer
qu’il est ici chez lui.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *