Aller au contenu →

Le chanteur

Et le rythme reprend
après la déchirure
de la dernière nuit.

Et la scène se rallume
braquant ses projecteurs
sur nos compositions

Et même si l’on pressent
que d’autres ombres viendront
aux termes de nos désirs

Accepter dans l’instant
de s’offrir sans partage.

Publié dans Poèmes

Un commentaire

  1. bat

    Le chanteur accepta  le rythme, les lumières et la nuit mais il oublia de respirer et là à cet instant il s’offrit un O.K sans partage.

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.