Aller au contenu →

Le plaisir du temps

Plus assez de silences

pour le plaisir du temps


On craint presque

de monter la lumière

d’avoir un mot à dire


On regarde défiler

les forêts de nos liens


On s’y raccroche un peu

comme pour mieux les finir


Plus assez de silences

pour le plaisir du temps


L’horloge vient de sonner


Il n’est plus l’heure.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.