L’indanse

Danser à perdre haleine
entre la fumée des nuits

Et te retrouver là
tout au fond de la salle
à ne vouloir céder
aux rythmes alentours

Débordant de ta peau
le silence lutte
à mon passage

Tu ne me reconnais pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *