The Jazz Standard Project #21 : Nica’s dream (1954)

On le voit tournoyer
jusqu’au plus haut des tours
et puis dégringoler

Plus personne n’accompagne
celui qu’ils ont sacré

Mais il est prêt à perdre

Il reste encore trois vœux
jusqu’aux constellations.

Nica's dream
Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Écoutez Nica’s dream par Art Farmer

Le blog du projet : The Jazz Standard Project

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.