海龜

On aperçoit des mots
descendre par la plage

Nous n’avons plus besoin
des carapaces gravées

Et les tortues sourient.

Une réflexion sur « 海龜 »

  1. je les ai vus les mots se lever
    là-bas, chez les tiens
    les pléiades la nuit éclairaient leur chemin.

    Lumineuse année à toi Stéphane,
    à très bientôt pour la suite!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *