Twittology #1 (17/01/2011) : l’anthologie quinzomadaire de la twittérature

La création littéraire en moins de 140 caractères ? Oui, ça existe ! Bienvenue dans cette première Twittology, l’anthologie de la twittérature qui vous présentera, tous les quinze jours, une sélection de micro-fictions, aphorismes et nanopoésies glanées sur le réseau de microblogging Twitter.  Une initiative prise suite aux nombreuses réactions à propos de notre état des lieux de la Twittérature et à notre adhésion officielle à l’Institut de Twittérature comparée Bordeaux-Québec (ô joie). Bonne lecture. @sbataillon.

@fanfiole > Les échafaudages, c’est pour dégriser la cathédrale imbue.

@szabadnap > Mon identité a soudain disparu dans une ruelle mal fréquentée, d’un coup de voyelle éclatante. La dernière couleur, le rouge matière au sol.

@machinaecrire > Devenu accro de Twitter, il publiait presque mille messages par jour. Les derniers “followers” à l’abandonner furent son psy, puis sa femme.

@nanopoesie > Si vous n’acceptez pas les conditions d’utilisation, veuillez fermer les yeux.

@AuDiableVauvert > L’horloge biologique tourne, à mon âge il est temps de songer à tuer un sanglier à mains nues.

@pierrepaulpleau > Il arrive un moment dans l’hiver où on a la conviction qu’on va s’en sortir. Et cela coïncide avec le jour où reviennent les rêves de pluie.

@centquarante > Hermesa était opposée à toute cette agitation mercantile. Aussi, deux fois par an, en janvier et juillet, elle prenait un congé sans soldes.

@_nils_ > Conspirer, c’est respirer ensemble.

À lire aussi :

– Twittérature, la littérature sur Twitter : un état des lieux

LIRE LE NUMÉRO EN PDF

Laisser un commentaire