Un point, c’est tout (5/14) : Le point

Couper court

Pour ouvrir un chemin
et débroussailler juste

Sans mordre inutilement
pour que les mots circulent
et qu’ils puissent faire corps

Indiquant la lisière
pour alerter les sources.

Collage de Thomas Durcudoy - Poème de Stéphane Bataillon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *