UPPLR #106 : Rose noire, par Eric Brogniet

Le sommet de la montagne
N’est pas le but
Puisque après chaque montagne

Il existe une vallée
Une autre montagne
Et ainsi infiniment

Où la rose sauvage
À jamais
S’illimite

Éric Brogniet

Lumière du livre, suivi de Rose noire, Le Taillis Pré, 168 p., 18 €

Écoutez ce poème (lecture Stéphane Bataillon) :

Quel type de lumière reflète un recueil de poèmes ? Par le blanc de la page, le noir de l’encre de quatrains brefs ? Par des mots prompts à réveiller notre imagination (vallon, rose, soleil, terre) pourvu qu’ils servent une émotion vraie ? Si les conditions sont réunies, comme dans le dernier livre épuré d’Éric Brogniet, alors une part de l’énigme de nos existences permet de répondre. Il s’agit d’une vibration, quelque chose entre le dire et le lire pour que cette lumière résonne en nous. « Ton voyage te conduira aux profondeurs/Que tu ignorais encore hier//Avant que passe/L’ange aux mains douces. » Ici, l’expérience de la fin de vie et du deuil semble posée comme un canevas, existant par avance mais se chargeant de l’intime du poète. Au lieu de tenter de le déconstruire, il le contemple puis le sature de couleurs, pour ne pas perdre l’instant. Pour pouvoir nous l’offrir.

Stéphane Bataillon(@sbataillon)

(Poème à retrouver dans le numéro 106 de La Croix L’hebdo du 5 novembre 2021 et sur le blog https://poesie.blogs.la-croix.com/)

En partenariat avec France Culture et l’émission « Poésie et ainsi de suite », présentée par Manou Farine. Chaque samedi de 17h30 à 18 h et en podcast pour découvrir la poésie contemporaine telle qu’elle s’écrit, se dit, se lit, se vit. Disponible sur franceculture.fr et l’appli Radio France.