Skip to content →

Vases communicants : Samuel Dixneuf, invité du site

Vases communicants : un partage numérique d’écritures contemporaines.

Le Tiers Livre de François Bon et Scriptopolis sont à l’initiative du projet d’écriture « Vases communicants » : le premier vendredi du mois, deux auteurs se retrouvent et écrivent, chacun, sur le blog de l’autre. À charge pour chaque participant de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Une circulation horizontale pour produire des liens autrement… Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre.

Je rejoins aujourd’hui cette belle aventure d’écriture numérique en accueillant deux poèmes de Samuel Dixneuf qui, en échange, publie un de mes textes sur son blog Lignées.

Un vieux banquier

Il piaffe
de la fumée s’échappe de ses naseaux

L’air furieux
il fend la foule imaginaire

Drapé dans un lourd pardessus
dont les pans embrassent l’espace
tassé par ces riches étoffes
il fixe un point qui n’existe que pour lui

Conquérant de l’inutile
un long cigare
lui sert de gouvernail

Il aperçoit le pont

Au loin

Les brumes se font plus denses
la traversée sera rude

Il n’en doute pas
il n’a jamais douté

L’air furieux
il fend la foule imaginaire

La marche

Ce sont les plus beaux vers
qui me viennent en marchant

Il suffit que je parte
doucement
sans but

Il suffit que le souffle s’accorde avec les pas

Je ne pense à rien
odeurs, lueurs, sons
sans doute
assaillent mon cerveau
je les laisse

À leur petit tintamarre

Au détour d’un sentier
une phrase fuse
puis une autre
le dialogue s’engage, ardent
les scènes se succèdent
les mots bataillent, désarmants

Le débit se fait furieux
je halète légèrement
sens perler quelques sueurs
froides

Puis reviens à la lumière

Le soleil nimbe d’or les rivulets
un vieux couple se fond dans l’horizon

Silence se fait

Ralentis le pas
les mots s’estompent et puis s’effacent

Les plus beaux vers me sont venus
en marchant

Samuel Dixneuf

Un grand merci à Samuel Dixneuf d’avoir accepté de faire équipe avec moi pour cette première. Merci également à Brigitte Célérier et à Pierre Ménard pour leurs conseils et leurs encouragements.

Pour en savoir plus : Le groupe « Vases communicants » sur Facebook

Et pour découvrir les autres échanges du mois de mars, suivez les liens :

Candice Nguyen et Christine Jeanney
Sam Dixneuf et Stéphane Bataillon
Juliette Mezenc et Christophe Grossi
François Bon et Guillaume Vissac
Michel Brosseau et Jean-Marc Undriener
Estelle Javid-Ogier et Jean Prod’hom
Anna Vittet et Joachim Séné
Cécile Portier et Christophe Sanchez
Clara Lamireau et Urbain trop urbain
Anita Navarette-Barbel et Arnaud Maïsetti
Morgan Riet et Murièle Modély
Nolwen Euzen et Benoit Vincent
Maryse Hache et Michèle Dujardin
Elise et Piero Cohen-Hadria
Anne Savelli et Franck Queyraud
Dominique Hasselmann et Dominique Autrou
Kouki Rossi et Brigitte Célérier

Bonnes lectures…

Publié le Poèmes