Vieux clown

On me parle d’un chemin

un chemin de lumière
d’ombre
de sang et d’eau

un chemin de silence
où juste laisser faire

jusqu’à la transparence
du corps que je suis

jusqu’au tressaillement
du bas de la colonne

pour remonter en haut
de la montagne fendue

et pouvir contempler
la dépouille du vieux clown.