Zazen

Zazen ce n’est
pas calme
pas tranquille
pas apaisé

Au début
ça bouillonne
ça tourne
ça cri étouffé
ça tire
aux articulations

ça fait mal
au genou
/ pourquoi on s’inflige ça ?
ça flingue le dos
/ pourquoi
ça touche au sublime
de ta moelle épinière

Et puis
la vacuité

L’espace
qui commence à être libre

comme un coin de ciel bleu dans la grisaille des pierres / mais tu va arrêter avec ces images trop faciles / mais c’est bien des fois des images simples on voit tout de suite à quoi on pense et / non, justement, c’est trop facile, tu changes / et si on essayait ? / non / Et si…

Pftttt
ça passe

ça arrive





Ça commence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *