Skip to content →

L’effondrement #1

L’eau, le sang, le sable. Les globules, les montagnes, les microbes, les planètes. Les peaux, les idées, les fers à repasser. Les os, les assiettes, les fleurs et leurs racines. La chance. La tasse de café chaud, les sourires au passage. Les cahiers à spirales, tes joies et tes colères encore incontrôlées. La platine CD, le dernier épisode, les miettes. Les rêves, les déceptions, le rouge à lèvres de ce matin. Les comprimés de Doliprane. Placebo. Les notes. La thèse d’esthétique de plus de mille pages de Tristan Garcia. Les romans esquissés et les citrons pressés. Les contes. Les larmes. Les cris. Les paroles. Les sermons et les discours. Le hasard. L’information continue sur les chaines d’information continue. Les tweets, les likes, les boutons de follow. Les amis. Les ennemis. Les haines et les passions. La tâche de boue. L’odeur du substrat. Cette odeur sur toi. Le pot de terre en fibres de coco. Nos corps sous le soleil. Les choses. Tout s’écoule.

edeiabij

L’effondrement > Un feuilleton écrit et dessiné par Saint-Oma et Stéphane Bataillon. Une relecture moderne des fragments d’Héraclite (en gras dans les textes) construite à partir d’un ping-pong entre dessins et le texte : à partir du fragment initial, textes et dessins rebondissent l’un après l’autre pour inventer l’ensemble à partir des morceaux.

Published in L'effondrement

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *