Aller au contenu →

L’effondrement #8

Manquer d’oxygène. Avoir la tête qui tourne. J’ai rendez-vous chez le juge pour les mille amendements d’une vie en morceaux. Tout sera disséqué. Pesé. Estimé. Au poids de nos sourires, de nos étreintes, de nos enfantements. En concentrant l’orage jusqu’au plus fort éclair. La foudre gouverne tout. La foudre est le feu éternel, un feu sage et auteur de l’administration du monde. Qu’elle s’abatte et que notre ciel explose. Derrière, juste la nuit, teintée d’un rouge sang. Fausse couche du bonheur.

un feu sage et auteur de l’administration du monde  copie

Dessin : Saint-Oma

Publié dans L'effondrement

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *