Abbaphonix #12

Prendre le temps
d’inspirer

Avant d’ouvrir les yeux

Comme la première fois.

Un philosophe demanda un jour à Abba Antoine : « Abba, comment pouvez-vous être si heureux, alors que vous êtes privé de la consolation que donnent les livres ? » Antoine répondit :  » Mon livre, ô philosophe, c’est la nature et, quand je veux lire les paroles de Dieu, il est toujours devant moi. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.