Skip to content →

Aborigène

J’aurai aimé entendre
ces chants tracés à terre
profond comme tes rêves

Parcourir les pistes
jusqu’à mordre le bleu
et m’y noyer sans bruit

Sans autre vibration
dans l’espace accompli.

Publié le Poèmes