Aller au contenu →

Amarres

Imagine un bateau
abandonné au port
qui décide une nuit
de reprendre la mer.

Aidé par une brise
son ancre se libère
et sa proue de poussière
se pare d’argent et d’or.

Heureux il peut sentir
le vent gonfler ses voiles
tutoyer les étoiles
chanter les goélands.

Un jour il reviendra
et avant de s’éteindre
dans un grand feu de joie
il nous racontera.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.