Skip to content →

Au creux

J’aimerai te réchauffer
te dire d’avoir la force
de transcender le jour.

D’être sûr que ta voix
portera aussi loin
que le bruit de la mer.

Et qu’il faudra combattre
contre tes héritages
que l’illusion maintient.

J’aimerai ne pas trahir
ta confiance, ma promesse
malgré les circonstances
qui nous entraînent trop loin.

J’aimerai prendre ta main
sans autre obligation
qu’un éclair dans tes yeux
indiquant le chemin.

Publié le Poèmes