Skip to content →

Décalé

Le train a du retard
les passagers s’affolent
de ce temps qui s’impose

Comme les mains
comme le soleil
qui caresse la verrière
qui caresse notre peau.

Publié le Poèmes