Skip to content →

Deux rives

Ce serait une rivière

Avec deux rives de pierres
qui ne parleraient pas

Qui déviraient le cours
lentement érodées

Selon la volonté
de mille gouttes ensembles

Supporteraient la charge
de mener jusqu’au bout

Accepteraient le risque
de se voir transformées
plus vite que d’autres pierres

Y gagnant au contact
la profondeur d’un lit
n’ayant pas de repos

Et toujours s’éloigner
pour pouvoir accueillir
toute la vie alentours.

Publié le Poèmes