Différentiel

Il reste à admettre l’essentiel. Cette part invisible du monde. Cette joie électrique qui nous anime et nous rassemble. Qui me fait penser à toi. Verser cette larme. Écouter cette chanson. Et t’écrire cette lettre pour déchirer le ciel.

Corde sensible. La poésie demeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *