Visit Homepage
Skip to content →

Dilemme du givre

Ce froid là, cette odeur là, cette note là. Ces signes annonciateurs d’un tout nouvel hiver. Son ombre familière joue déjà sous les draps avec notre sueur. Ce frisson même sans toi.

La nostalgie, c’est le bonheur d’être triste. Victor Hugo

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LANGUE: