Aller au contenu →

Minimal Stadium #9 : Doux

Entendre le bruit du vent
qui appelle le regard
vers cet arbre si haut
dont le soleil réchauffe
les bourgeons qui attendent

Vers ce germe deviné
enfanté de nos ombres
et de notre lumière
qui attend lui aussi

Un souffle.

B.o.p (Bande originale du poème) : Organic, Philip Glass, Koyaanisqatsi.

Publié dans Minimal Stadium Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *