Une réflexion sur « Eclisse »

  1. Eclisse

    comme l’éclipse d’un fragment  parti voyager dans la peau d’une improbable beauté noire
    ne rien retenir et surtout pas ses larmes, car le temps est fugace

Les commentaires sont fermés.