Skip to content →

Épilogue

La flamme est là
et le galet
et la forêt

La goutte d’eau

Et tous nos juste
nos que, nos on

Tous nos infinitifs

Ils sont venus s’asseoir
autour de ce grand feu
qui rappelle les autres

C’est la dernière soirée
d’un éprouvant voyage

L’Ankou rôde
mais trop tard

Les routes menaient au centre
d’où notre vibration
résonne déjà pour d’autres

Pérennisant le lien.

***

Envie d’une autre histoire
d’autres mots qui s’allongent
pour mener le cortège

Envie d’une épopée
que nous devons construire
en face des quelques nuits
qu’il nous reste à convaincre.

Publié le Poèmes