Aller au contenu →

Rétrospective 2010 / Une année en poésie #3 : mars

ÇA S’EST PASSÉ EN MARS … En mars, le résultat d’un bel atelier poétique réalisé par des élèves de collège d’Asnières à partir de mes poèmes, grâce à la passion et à l’enthousiasme communicatif de Danièle Corre. Une expérimentation multimédia, les haïkus sushis, réalisé pour le site bayardKids avec la complicité de Perceval Barrier. Enfin, à côté des poèmes, un article sur Andrée Chedid qui dit si bien « La poésie est naturelle. Elle est l’eau de notre seconde soif. »

TROIS POÈMES À (RE)LIRE…

Architecture (publié le Jeudi 18 mars 2010) 

Une chapelle blanche
À la croix déposée

L’oblique de l’acier
Qui pressent la lumière

Et juste assez de vide
Pour nourrir l’horizon.

*

Héritage (publié le dimanche 21 mars 2010)

I.

Une fois que l’averse
abattue sur la ville
ait lavé les remords

Une fois que les copeaux
attachés au grand tronc
ne se soient retirés

Une fois que le sable
ne se soit déposé
sur le bitume hostile

Dans les entrailles du mondes
sur les rivières du temps
je retiens tous les mots

Ceux issus des silences
derrière les milles récits
de notre dynastie

Ceux que tu m’as transmis
dans ces larmes invisibles
qui charriaient le vent

Ce détachement profond
pour affronter l’exil
auquel on nous condamne

II.

Je sais bien qu’il nous faut
l’opulence et les joies
et que l’on désoriente

Pour prendre le pouvoir
que nous abandonnerons
à la flamme vacillante

Que nous serons capable
de refonder sans fin
à l’image du soleil

Et qu’il faut refuser
les ligatures sombres
de nos relations mortes

III.

Les sentiments s’envolent

Il faut les laisser libres
de n’emplir que l’instant

Que l’amour soit sincère.

*

Inscription (publié le mardi 30 mars 2010) 

Au son de la kora
identifier la peur
héritée de nos proches

qui sous un soleil lourd
sucré comme les secrets
transportaient leur exil

Au son de la kora
se rassurer ensemble

Dire qu’il n’y a rien à craindre.

Publié dans Poèmes

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *