Skip to content →

Fondheim

Peggy Guggenheim était une drôle de fheim.
Toujours avec ses chats, des amants en pagheim.
Fautes de goût, y faut d’tout, pour les amateurs d’heim.
Qui regardent les tableaux, s’éblouissent et font "heim !"
En foulant les jardins, de l’étrange phénomheim.

Publié le Poèmes