La dilettante

BON AN MAL ANcrage dans un port qu’on aimerait quitter POUR UN NOUVEL ANtre vide, sans plus personne pour SOUHAITER DE MEILLEURS VOEUX d’obéissance et de chasteté, prononcés trop VITE évitez les mots. Les mots de trop. OUBLIER, SOURIRE, et le petit oiseau ne vient pas de SORTIR.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *