Par la fenêtre
à la surface du marais
allongé nez face à la prairie

Rester là

Observer
tout ce qui change

Sans nous.

Laisser un commentaire