Mise en jachère

Reprendre sur le temps
d’imaginer le vide

Épanouir l’intuition
d’un rythme reposé.

 

Chers amis et lecteurs,
Sans suivre l’exemple radical de Thierry Crouzet, débranché pendant six mois des réseaux, j’ai décidé de ne plus publier de poèmes sur ce site pendant quelques temps (jours, semaines ?) afin d’aboutir mon second recueil. De plonger dans son rythme, de parfaire sa structure et pouvoir ressentir ses nouvelles pulsations avant de vous l’offrir. Un temps sans connexions, pour se rejoindre, intime. Durant cette petite pause, les commentaires restent ouverts et je ne serai jamais bien loin ;-) À très bientôt pour de nouvelles lectures,

Stéphane Bataillon

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.