Aller au contenu →

Pachakamak

Contente-toi d’extraire l’or
sans écouter le sang
qui résonne dans la plaine.

L’inca te maudira
comme tu le désirais
dans mon tout prochain rêve.

Publié dans Poèmes

Les commentaires sont fermés.