Rendez-vous

Il y a un peu d’ombre. Quelque chose de fragile qui pourrait se briser. Sur une mélodie jouée un peu trop fort. Sur une caresse qui n’a pas effleuré. Sur cette gorge qui retient un serrement de toi. Alors joindre ses doigts pour mieux tracer le signe qui d’une épaule à l’autre indiquera la ville. Celle où je t’attendrai.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *