Replay

Que les sutures éclatent
au contact du vent

Que le tranchant de l’herbe
s’associe à la goutte

Que les images remontent
jusqu’à ce qu’elles s’affinent

Un cri, alors
devrait venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *