Aller au contenu →

Roncer

Si nous apprivoisions la ronce
buvant le reste de rosée

elle n’oserait dire quelque chose
par peur de nous irriter

Peut-être rêverait-elle d’esquisser
une vie sans personne à griffer.

Publié dans Microfictions

Un commentaire

Les commentaires sont fermés, mais les trackbacks et les pingbacks sont ouverts.