Vieux frère

Plier le linge
nettoyer les tables
mettre le couvert

Remplir les cruches
mettre l’huile dans les huiliers
le sel dans les salières

Tu accomplis ces gestes
avec un soin extrême

Malgré ce corps
qui ne te renvoie plus
qu’un signal faible

Malgré cette décharge
qui te parcourt l’échine
et rétrécit le monde

Tu danses
et me regarde joyeux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *