Wiztern (1)

Au pied du Mont Shiprock
Les hommes-bison s’agitaient
Autour du caillou sacré.

Tout en haut de la montagne,
 John Liverpool, apprenti cow-boy
S’appuya par mégarde contre un très gros rocher.

Ce fût leur dernière danse.

Quel farceur, ce John Liverpool !

5 réactions au sujet de « Wiztern (1) »

  1. Stéphoune Liverpane
    L’apprenti poète
    mit un accent circonflexe
    dans le fût de son canon
    Par un coup de gâchette magique
    Son dico s’en fut
    Mais pas sa poésie!

  2. Maitre Capello ? C’est vous ?

  3. Un caillou et deux cailloux et 3 et 4
    un rocher et deux rochers et 3
    une montagne et deux montagnes
    Je monte et je descends
    C’est le FAR WEST
    Je n’ai rien dans le caillou
    le TROU BADOUR d’AREVAKO

  4. au pied des monts tumuc-humac
    les indiens wayampis s’agitaient
    autour du fromager sacré

    au sommet de cette pietre montagne
    – à peine plus escarpée qu’une colline-
    – mais que vuolez vous c’est ainsi en ces terres d’amazonie-
    caca d’aï, apprenti chaman
    s’appuya contre cet arbre, surplombant la canopée

    ce fut leur dernière chasse en forêt !

    quel cerveau de colibri, ce con de caca d’aï !

    explications : le fromager, arbre sacré s’il en est dans ces terres tropicales, n’en est pas moins comme tous les arbres du coin : c’est à dire bancale, pas bien assis sur ses racines de pieds; va savoir qui, ou bien de l’esprit coléreux, ou bien de ce crétin de « caca d’aï » qui n’en manque pas une -faut bien le dire- est à l’origine de cette catastrophe….

  5. Pour la peine, je laisse la fôte, sinon, personne ne comprendra plus rien et c’est pas comme ça qu’on va faire entrer la poèsie par la petite porte des chaumières.

Commentaires clos.